Identifier le ph de son sol

Identifier le ph de son sol

Connaître le ph « potentiel Hydrogène » de son sol est indispensable. Il permet de savoir si votre terre est soit acide, soit neutre ou alcaline.

Quand le ph est égal à 7, cela veut dire qu’il est neutre. S’il est en dessous c’est qu’il est acide, s’il est au dessus alors il est alcalin. Un ph de 6,5 est idéal car il correspond à un ph neutre légèrement acide.

Les sols trop acides ou trop alcalins ont besoin d’être modifiés car ils présentent des insuffisances nutritionnelles pour les plantes potagères.

Lire également : Le repas 100% bio est aussi possible pour votre mariage

Comment mesurer le ph ?

Dans de nombreuses jardineries, vous pouvez acheter un kit pour mesurer le ph. Son prix n’est pas élevé au alentour de 8 euros. En vous procurant ce test, vous aurez une idée de l’état de votre sol.

Les adventices qui poussent dans votre jardin sont aussi un indice pour identifier le ph

Pour un sol acide :  vous verrez de l’oseille sauvage, la pâquerette, le bouton d’or, la bruyère, du mimosa, de la prèle….

A lire aussi : La lune est un allié indispensable pour le jardinier

Pour un sol alcalin : vous trouverez le coquelicot, le chardon, le bleuet, la camomille sauvage ….

Comment modifier le ph de votre terre ?

Vous pouvez utiliser différents produits vendus dans le commerce.

Pour les sols trop acides : vous poussez utiliser de la chaux, du calcaire broyé, de la dolomie (roche calcaire broyé), le lithothamne (algue calcaire).

Pour les sols trop alcalins : vous pouvez améliorer le sol avec un compost bien décomposé, de la terre de bruyère, du soufre.