Jardiner écolo en Bretagne !

jardin

Tout d’abord, il faut savoir qu’un jardin écologique est caractérisée par son respect de l’environnement et de la biodiversité. En effet, le bon développement de ce type de jardin exige de son propriétaire un comportement particulier, qui exclue toute méthode se basant sur des produits chimiques nocifs pour la nature.

A lire également : La gemmothérapie devient votre meilleure amie pour soigner les maux de l’hiver

La Bretagne est une région française qui est réputée pour son climat océanique et des averses de pluie plus fréquentes qu’ailleurs en France. Il convient également de rappeler que le taux d’ensoleillement y est plus faible que dans les régions du sud. En plus, elle dispose d’un sol à pH acide à neutre. Les méthodes écologiques de jardinage y sont d’ailleurs régulièrement utilisées. Voici ce qu’il convient de savoir pour jardiner écolo en Bretagne :

  • Favoriser les plantes locales

 Il n’est pas rare de voir des jardins ayant des plantes qui n’appartiennent pas à leur région d’origine. Ces plantes exotiques sont considérées comme étant l’une des raisons principales derrière les invasions biologiques, ce qui mène généralement à la disparition des plantes locales remplacées par des espèces importées.

A lire aussi : Compléments alimentaires et alimentation bio sont-ils compatibles ?

Il est également important de noter que ces mêmes plantes importées se montrent souvent vulnérables aux conditions climatiques du nouveau milieu, ce qui a tendance à les rendre malade. L’usage de pesticides et autres produits chimiques devient dès lors plus fréquent au détriment de l’environnement.

En revanche, l’utilisation de plantes locales diminue le risque de maladies et de recours à plus d’engrais et de pesticides. La nature se portera mieux et votre portefeuille également.

Les plantes de Bretagne sont extrêmement belles, résistantes au froid. Elles peuvent aussi s’adapter à un climat doux et ont besoin de beaucoup d’eau comme l’armérie maritime, l’hortensia, cassiope, la gentiane, la campanule ou le camélia.

  • Diversifier les espèces plantées

    jardin-din

 En plus des espèces mentionnées au préalable, plusieurs autres plantes se proposent si vous habitez en Bretagne, comme le rhododendron, le magnolia, le romarin, la fougère et autres. D’ailleurs, il est vivement recommandé de procéder à la plantation de plusieurs types et genres de plantes.

Ce geste écologique favorise le regroupement de plusieurs organismes vivants, dans l’objectif de rééquilibrer les populations de prédateurs et de proies. En outre, cette pratique améliore la qualité de la terre et permet d’obtenir de meilleurs résultats pour ce qui est des éventuelles cultures suivantes.

  • Eviter tout surnettoyage de votre jardin

 Les débris végétaux et les branches d’arbres, partout dans votre jardin, ne sont pas synonymes de saletés. Bien au contraire, ces derniers sont considérés comme étant des abris naturels pour la faune et en particulier pour les petits prédateurs qui jouent un rôle crucial dans la protection de votre jardin contre les espèces qui le menacent.

Pensez aussi à éliminer les contaminations en désinfectant vos outils de jardinage à l’aide d’alcool au lieu de les rincer à l’eau.