Comment savoir si la viande de poulet est toujours bonne ?

Comment savoir si la viande de poulet est toujours bonne ?

Pour cuisiner un bon plat à base de poulet, il vous faut de bonnes viandes fraîches aptes à la consommation. Sauf que parfois, cette viande peut vous vous jouer de sales tours et nuire votre santé. Alors, pour savoir si votre viande de poulet est toujours bonne, il existe plusieurs critères à prendre en compte, surtout si le poulet est congelé, cru ou cuit. Découvrez donc dans cet article, les différents moyens pour savoir si la viande de poulet est toujours bonne ou non.

Vérifier l’emballage du poulet

Il faut obligatoirement vérifier l’emballage hermétique du poulet, avant de l’ouvrir, car il pourrait contenir des indices sur la sécurité alimentaire. Le poulet qui a des trous dans son emballage ne doit pas être consommé, puisque le risque de croissance bactérienne est trop grand et la viande blanche peut se gâter. Nous vous recommandons de jeter immédiatement ce poulet à la poubelle.

A lire aussi : Acheter dans une épicerie en ligne : les points forts

De plus, si l’emballage du poulet est très gonflé, cela signifie qu’il y a une prolifération bactérienne, car ils produisent suffisamment de gaz pour faire gonfler l’emballage. Dans ce cas, vous devrez surveiller plus attentivement le poulet lorsque vous le déballez. Si le poulet est destiné à une personne vulnérable (enceinte, allaitant, jeune enfant, personne âgée ou immunodéprimée), il est préférable de le jeter.

Sentir le poulet

Le principal indicateur que le poulet est bon ou mauvais est son odeur. En effet, un poulet sain, cru et comestible n’a pas d’odeur. On pourrait parfois lui retrouver une odeur relativement neutre et peu parfumée. Par conséquent, si vous remarquez que le poulet a une forte odeur, du rancissement, de l’acidité, de l’ammoniac, ou plus précisément, il sent mauvais lorsque vous le déballez pour le faire cuire, vous ne devez pas le manger, car cela signifie qu’il est gâté.

A lire en complément : L'importance de l'alimentation biologique pour la santé et l'environnement

Observer la couleur du poulet

Pour savoir si le poulet est encore bon, regardez sa couleur. Si le poulet est blanc ou rose, cela est normal et ne pose pas de problème de sécurité alimentaire. De même, si le poulet est jaune. Cela signifie simplement que son régime alimentaire est principalement composé de maïs. D’autre part, si le poulet est de couleur grise, foncée ou tend à s’assombrir, le poulet peut avoir mal tourné. Dans ce cas, ça consommation serait à risque.

Toucher le poulet

L’apparence de la viande peut en dire long sur sa fraîcheur. Le poulet comestible doit également avoir une chair relativement lisse. Vous n’avez qu’à tendre la main et le manier pour savoir s’il peut être consommé. Cependant, si la texture du poulet est gluante ou collante, et que le liquide devient épais ou visqueux, le poulet n’est certainement pas frais et ne peut plus être mangé.

Gouter le poulet

Un poulet en parfait état doit être lisse et non collant. Il ne doit pas paraitre inconfortable au toucher. Dans certains cas, le seul signe que le poulet est mauvais, est son goût. Si tous les critères de sécurité sont remplis, alors vous êtes prêt à goûter le poulet. S’il a un goût inhabituel, désagréable, épicé ou aigre, le poulet n’est plus sûr à manger. Ensuite, vous devez le cracher et le jeter. En effet, en plus de conserver le mauvais goût, certaines toxines pouvant être présentes dans le poulet peuvent également supporter des températures élevées.

Se référer à la date de péremption

Pour savoir si le poulet est bon ou avarié, pensez aussi à consulter la date de péremption indiquée sur l’emballage. Si la date de péremption de votre poulet est passée, il y a anguille sous roche. Dans le commerce, il existe deux types de dates apposées sur les emballages : la date limite de consommation et la date de durabilité minimale. La date limite de consommation est une date sanitaire apposée sur les denrées alimentaires hautement périssables et la date de durabilité minimale est une date indicative qui régit les denrées alimentaires peu périssables.

Lorsque la date limite de consommation est dépassée, la viande de poulet ne doit pas être mangée, car il y a un très gros risque qu’elle ait tourné. C’est pourquoi, un poulet périmé depuis deux jours ou une semaine, ne doit pas être consommé.

Conservation appropriée du poulet

La conservation adéquate du poulet est un élément important pour maintenir sa qualité et sa fraîcheur. Pour que votre poulet reste frais, assurez-vous qu’il soit conservé à une température adéquate. La température idéale pour la conservation d’une viande crue doit être inférieure ou égale à 4°C.

Il est également recommandé de conserver le poulet dans son emballage d’origine jusqu’à ce que vous soyez prêt à l’utiliser, car l’emballage a été spécialement conçu pour protéger la viande contre les bactéries et les contaminations croisées. Si vous souhaitez toutefois transférer la viande dans un autre récipient pour des raisons pratiques, assurez-vous qu’il soit propre et sec avant utilisation.

Le stockage du poulet ne doit pas dépasser deux jours au réfrigérateur après décongélation (si surgelé). Si vous prévoyez de conserver du poulet pendant une longue période, en particulier s’il va être placé dans un congélateur, pensez toujours à étiqueter clairement l’emballage avec la date d’achat ou celle où il a été préparé. Cela peut aider à garantir sa consommation sans danger ultérieurement.

Suivre ces quelques conseils simples permettra non seulement d’éviter les intoxications alimentaires potentielles, mais aussi de garantir que vos plats cuisinés auront meilleur goût grâce aux saveurs avivées par cette précieuse préservation de la qualité et de la fraîcheur du poulet.

Les risques de manger du poulet périmé

Manger du poulet périmé peut être très dangereux pour la santé. En effet, le poulet est une viande sensible à la contamination par les bactéries en raison de sa teneur élevée en protéines et en eau.

Les principaux risques liés à la consommation de poulet périmé sont les intoxications alimentaires causées par des bactéries telles que Salmonella et Campylobacter. Ces bactéries peuvent provoquer des symptômes débilitants tels que nausées, vomissements, diarrhée sévère et fièvre. Dans certains cas graves, cela peut même entraîner une hospitalisation.

Vous devez noter que ces symptômes ne se manifestent pas toujours immédiatement après avoir mangé du poulet périmé. Parfois, ils peuvent prendre plusieurs heures voire plusieurs jours avant d’apparaître, rendant difficile l’identification de l’incident qui a causé l’intoxication alimentaire.

Il existe aussi un risque accru d’infection croisée si vous préparez ou manipulez du poulet périmé dans votre cuisine lorsque vous préparez vos aliments avec d’autres ingrédients frais sans bien nettoyer ou désinfecter vos ustensiles et surfaces entre chaque utilisation.

Si vous avez des soupçons sur la fraîcheur de votre viande de volaille ou si elle semble suspecte lorsqu’elle est achetée dans un magasin ou livrée chez vous via un service en ligne réputable, il vaut mieux jeter cette dernière plutôt que courir le moindre risque pour votre santé ou celle de votre famille.

Même si le poulet est un aliment courant dans nos assiettes et très apprécié pour ses qualités nutritionnelles, il ne doit pas être négligé en termes de conservation. En suivant ces conseils simples mais utiles, vous pouvez minimiser les risques liés à la consommation d’un produit qui peut se révéler dangereux s’il n’est pas manipulé ou stocké correctement.