Cuisine

Quelle solution pour déjeuner dans le train ?

Avec l’arrivée de nombreuses Lignes à Grande Vitesse (LGV), les temps de trajet en train ont globalement tendance à diminuer en France. Ainsi désormais, on peut aller depuis à Marseille depuis Paris en un peu plus de 3 heures, de Paris à Bordeaux en 2 heures ou encore de la capitale jusqu’à Rennes en 2 heures 30. Toutefois, pour les grands trajets nord-sud, est-ouest et inversement, il arrive encore fréquemment de pouvoir effectuer des voyages qui excédent largement les 4 heures de trajet, jusqu’à 8 heures dans certains cas. Lorsque l’on est confronté à ce genre de voyage exceptionnel, comment s’organiser pour pouvoir bien déjeuner ?

Anticiper son déjeuner, faire son achat avant de monter à bord

Pour organiser au mieux son déjeuner à bord du train, il convient d’anticiper et de ne pas se poser la question une fois que l’on est confortablement assis. Les abords des gares concentrent en général des commerces en tout genre, et notamment des boulangeries. On pourra donc opter pour une formule à emporter avec un sandwich au saumon ou au jambon, quelques crudités de préférence, une boisson et un bon dessert. Afin de ne pas payer le prix fort, il est recommandé d’effectuer ce type d’achat en dehors de la gare. 

A lire aussi : Le repas 100% bio est aussi possible pour votre mariage

Manger à la voiture-bar, une solution de dépannage

Néanmoins, chacun n’est pas toujours maître de son temps, et il arrive de monter à bord sans avoir pu acheter un déjeuner. Dans ces cas-là, pas de panique : les trains TGV et Intercités proposent en effet des services de restauration à bord, via une voiture-bar dédiée, qui vend des plats chauds et des encas froids. Bien évidemment, les prix y sont globalement élevés, et la grande majorité de vos plats chauds seront décongelés au micro-ondes. Ainsi, cela peut constituer une bonne solution de dépannage, sans toutefois être la panacée. 

Lire également : Le Merlan : le vin de noix bio « made in Marseille »