Cuisine

Un vent de changement souffle sur les habitudes alimentaires des français

Depuis quelques années, il semble que la société française commence à se réveiller d’un long mauvais rêve. Comment avons-nous à ce point laisser se dégrader à ce point la qualité de notre alimentation ? Telle est la question à laquelle tente de répondre un nombre croissant de consommateurs, en opérant des changements radicaux dans leurs modes d’alimentation. Voilà pourquoi de nos jours, la consommation de produits biologiques, les démarches végétarienne et végan, ou encore le boycott de certains produits transformés sont des comportements nouveaux, qui changent la donne. En quelque sorte, la préoccupation en faveur d’une alimentation saine a fait son grand retour dans nos assiettes. 

Le retour à des farines traditionnelles, signe des temps

Dans un pays comme la France, quel produit illustre mieux ce retour vers une alimentation saine que le pain ? Alors que le nombre d’artisans boulanger ne cesse de diminuer, des entreprises remettent au goût du jour des farines de céréales traditionnelles et bio.  Celles-ci peuvent être utilisées par des particuliers ou des professionnels, dans des articles de cuisine tels que le pain, mais pas seulement. Ainsi, réhabiliter ce type de farines est une vraie démarche militante, salutaire pour la qualité de nos produits boulangers.

A voir aussi : Cosmétiques bio : comment choisir ?

Le flexitarisme, un concept nouveau et révélateur

Contraction entre les mots “flexible” et “végétarisme”, le flexitarisme désigne un mouvement qui vise à consommer globalement moins de viande dans son alimentation. Il s’agit donc d’une voie de passage vers un végétarisme plus complet, avec une diminution progressive de la quantité de produits carnés dans les repas. Le fait que ce concept soit adopté par une quantité toujours plus importante de citoyens illustre parfaitement le fait que ce qui était toléré hier ne le sera pas forcément demain. En effet, la question du bien-être animal et de l’impact écologique représenté par l’élevage se pose aujourd’hui plus que jamais. 

A lire également : Quelle solution pour déjeuner dans le train ?